Lancement d’une nouvelle campagne « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement » pour sauver des vies et réduire la malnutrition infantile en Afrique de l’Ouest et du Centre

Plus fort avec le lait maternel uniquementSept nourrissons sur 10 en Afrique de l’Ouest et du Centre reçoivent des liquides et des aliments en plus du lait maternel au cours de leurs six premiers mois de vie, ce qui contribue à la malnutrition, aux maladies et même aux décès d’enfants. La campagne Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement, lancée aujourd’hui par l’UNICEF et l’initiative Alive & Thrive, appelle les gouvernements, les partenaires, les entreprises, les communautés et les familles à s’assurer que les mères reçoivent le soutien dont elles ont besoin pour donner à leurs enfants le meilleur départ dans la vie.

Lire les notes de plaidoyer de Alive & Thrive pour les pays de la région

Malgré une croissance économique positive en Afrique de l’Ouest et du Centre, le nombre d’enfants de moins de cinq ans présentant un retard de croissance est passé de 23 à 29 millions entre 2000 et 2018. En outre, la région abrite environ 4,9 millions d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

bref plaidoyer Togo
Les notes de plaidoyer d’Alive & Thrive fournissent des instantanés pays par pays du coût de l’absence d’allaitement – et des mesures que les parties prenantes peuvent prendre pour améliorer la situation.

Pour que les bébés de moins de six mois restent en bonne santé, les données scientifiques recommandent de leur donner exclusivement du lait maternel à la demande (jour et nuit). Il ne faut pas donner d’eau, d’autres liquides ou d’aliments entre la naissance et l’âge de six mois, même dans les climats chauds et secs. Le lait maternel contient toute l’eau et les nutriments nécessaires à la bonne croissance d’un enfant. Selon des études menées dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, les nourrissons qui reçoivent des liquides et des aliments en plus du lait maternel avant l’âge de six mois courent un risque accru de diarrhées et d’infections respiratoires. Le risque de décès est jusqu’à trois fois plus élevé que parmi ceux qui nourris exclusivement au sein.

L’allaitement présente également des avantages importants pour les mères : il accélère la récupération après l’accouchement, retarde le retour du cycle menstruel, ce qui permet d’espacer les naissances, et réduit le risque de cancers.

L’’absence d’allaitement a un coût considérable. En plus des milliers de décès évitables d’enfants, le traitement des maladies, l’achat des substituts de lait maternel et la perte en productivité en raison des pertes cognitives liés à l’absence d’allaitement coûtent des centaines de millions de dollars par an en Afrique de l’Ouest et du Centre.

« Le lait maternel est un pur don. C’est le premier vaccin d’un nourrisson et sa meilleure source de nutriments. Promouvoir, protéger et aider les mères à donner exclusivement du lait maternel, sans eau, pendant les six premiers mois de leur vie nécessite l’encouragement et le soutien des membres de la famille, des prestataires de soins de santé, des employeurs, des décideurs et de toute la société. Ensemble, nous pouvons faire la différence », a déclaré Marie-Pierre Poirier, Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Un récent sondage mené dans 10 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre par l’UNICEF a révélé que 55 pour cent des jeunes pensent à tort que les nourrissons ont besoin d’eau au cours des six premiers mois de leur vie. De plus, 45 pour cent des personnes interrogées pensent qu’il faut donner aux nourrissons quelque chose en plus du lait maternel afin qu’ils grandissent forts et en bonne santé. La campagne Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement vise à mettre fin à la pratique consistant à donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois comme point de départ pour faire évoluer les normes et les comportements vers de meilleures pratiques d’allaitement.

« Les expériences réussies d’Alive & Thrive au Bangladesh, en Éthiopie et au Vietnam démontrent qu’il est possible d’accroître significativement les taux d’allaitement exclusif dans un laps de temps relativement court. Alive & Thrive apporte des cadres, des méthodes et des outils fondés sur des données probantes pour aider les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre à élargir les programmes qui fonctionnent, y compris les initiatives au Burkina Faso et au Nigeria, qui sont déjà prometteuses », a déclaré Tina Sanghvi, conseillère technique principale des programmes nationaux pour l’Afrique de Alive & Thrive.

Disposer d’une stratégie nationale globale qui protège, promeuve et soutienne l’allaitement constitue le moyen le plus efficace d’agir sur les facteurs environnementaux, sociaux, économiques et comportementaux qui influencent la décision d’une mère de nourrir son enfant uniquement avec le lait maternel à la naissance et au cours des six premiers mois de sa vie.

La campagne Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement vise à catalyser le dialogue politique, social, institutionnel, communautaire et familial nécessaire à faire augmenter les taux d’allaitement dans les 24 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle appelle les gouvernements, les partenaires et les entreprises dans la région à agir et à faire de l’allaitement exclusif une priorité de santé publique afin d’améliorer la santé et la prospérité des enfants et des nations.