Mise à jour sur la recherche : trois nouveaux articles de journaux exploitent les données d’Alive & Thrive

Depuis sa création il y a 10 ans, Alive & Thrive a publié près de 100 articles dans des revues évaluées par des pairs. Ces contributions au savoir mondial éclairent les efforts visant à améliorer les programmes de nutrition des mères, des nourrissons et des jeunes enfants. Nous complétons maintenant notre résumé annuel de recherche (voir celui de 2019 ici) avec une rétrospective trimestrielle.

L’analyse secondaire des données de la Phase 1 de l’initiative Alive & Thrive (2008 à 2013) a permis d’obtenir de nouvelles informations sur les interventions de communication pour le changement de comportement, qui ont été publiées dans deux revues évaluées par des pairs.

Différentes combinaisons d’interventions pour le changement de comportement et la fréquence des contacts interpersonnels sont associées aux pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant au Bangladesh, en Ethiopie et au Viet Nam.
Publié dans Current Developments in Nutrition en décembre 2019, ce rapport a démontré que l’exposition aux interventions a un impact important, mais que la combinaison des interventions de changement de comportement et le nombre de contacts interpersonnels de two new journal articlescounseling nécessaires pour soutenir le changement de comportement en matière d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants sont spécifiques au contexte. En Ethiopie, l’exposition à la communication interpersonnelle (CIP) avec d’autres interventions a été associée à de meilleures chances d’atteindre une fréquence de repas minimale, une diversité alimentaire minimum, et la consommation d’aliments riches en fer. Au Vietnam, l’exposition à la communication interpersonnelle seule ou avec les médias a été associée à de meilleures chances d’allaiter exclusivement au sein. Des visites quasi mensuelles ont été associées à des chances 2 à 3 fois plus élevées de pratiquer la CIP au Bangladesh et en Ethiopie. Au Vietnam, même une seule visite de CIP était associée à une probabilité deux fois plus élevée d’AME.

L’intervention nutritionnelle utilisant la communication sur le changement de comportement sans apport matériel supplémentaire a augmenté les dépenses sur les principaux groupes d’aliments au Bangladesh.
Ce rapport publié en janvier dans le Journal of Nutrition, a démontré que les bénéficiaires de l’intervention intensive ont mobilisé des ressources supplémentaires pour améliorer leur régime alimentaire, ce qui s’est traduit par une augmentation des dépenses et de la consommation des aliments promus. La recherche ne fournit aucune preuve d’une réaffectation des ressources des dépenses non alimentaires vers les dépenses alimentaires et suggère que les mères ont plutôt cherché des moyens d’augmenter leurs ressources afin de pouvoir nourrir leurs enfants correctement, tels que l’augmentation d’activités rémunératrices et (potentiellement) la réduction des investissements dans des bijoux en or – un actif durable traditionnel pour les femmes en Asie du Sud.

Les événements sociaux, économiques et politiques affectent l’égalité des sexes en Chine, au Népal et au Nicaragua: une étude de séries chronologiques appariées et interrompues.
Ce rapport publié en janvier dans Global Health Action, suggère que des environnements sociaux et politiques favorables peuvent jouer un rôle important dans l’autonomisation des femmes. En utilisant l’indice d’écart entre les sexes du Rapport Global Gender Gap (2006-2017) du Forum économique mondial, un examen des principaux événements sociaux, économiques et politiques en Chine, au Népal et au Nicaragua au cours de la période 2006-2017 a révélé que ces événements contribuent à expliquer les tendances en matière d’équité entre les sexes dans les pays. Les améliorations en matière d’équité et d’autonomisation des femmes font à leur tour progresser les droits de l’homme et favorisent la santé et le bien-être des individus, des ménages, des communautés et des pays.