News

Renforcement des capacités en matière de CSC : programme innovant d'apprentissage mixte en Afrique de l'Ouest et du Centre

Feb 18 2022
Tags: sbc, West Africa

Les programmes de changement social et de comportement (CSC) sont la clé pour aborder les comportements complexes en matière de nutrition. En analysant en profondeur le pourquoi et le comment de ces comportements, particulièrement en étroite collaboration avec les mères, les pères, les autres membres de la famille et les membres de la communauté, les programmes de nutrition peuvent avoir un impact significatif sur ces comportements.  

bf woman ifa
Les comportements nutritionnels sont complexes et il est essentiel de comprendre leurs déterminants pour y apporter des solutions durables..

Cependant, la capacité à mettre en œuvre des programmes de nutrition en utilisant une optique CSC est limitée - et les responsables gouvernementaux des programmes de nutrition en Afrique de l'Ouest et du Centre souhaitaient renforcer leurs compétences pour appliquer systématiquement l'approche CSC à leurs efforts.

"Nous avons constaté dans les communautés du Togo que l'allaitement maternel exclusif augmente pendant la mise en œuvre d'un projet, puis diminue après la fin du projet", a déclaré Dapou Tchapo, nutritionniste en santé communautaire au Ministère de la Santé du Togo. "Nous devons parvenir à un changement de comportement et de normes sociales pour que le taux devienne stable.

"De nombreux projets se contentent de sensibiliser - ils se contentent de partager l'information aux mères - mais cela n'est pas suffisant", poursuit-elle. "Nous devons comprendre pourquoi les mères peuvent ne pas pratiquer l'allaitement exclusif, et nous devons aller plus en profondeur et aborder les obstacles ou les défis qui influencent leur comportement."

lit review cover
La recherche est essentielle pour comprendre les défis qui influencent les comportements en matière de nutrition des mères, des nourrissons et des jeunes enfants. Cette nouvelle revue de la littérature fournit aux acteurs de la nutrition les résultats de la recherche sur les déterminants sociaux et comportementaux de l'allaitement des nourrissons de moins de 6 mois en Afrique de l'Ouest et du Centre.

"Les normes et les comportements sociaux sont à la base de presque tous les comportements en matière de nutrition, notamment en ce qui concerne les pratiques de nutrition de la mère, du nourrisson et du jeune enfant (NMNJE)", explique Nathalie Likhite, conseillère régionale CSC pour l'initiative régionale d'Alive & Thrive en Afrique de l'Ouest. "La capacité de mettre en place un programme de nutrition reposant sur des bases solides en matière de CSC nécessite des connaissances et des activités spécialisées.

"Nous avons appris que les responsables de programmes avaient du mal à appliquer une optique CSC à leurs programmes de nutrition - et qu'ils souhaitaient vivement être soutenus dans cette démarche."

Ce soutien a fait ses débuts en août 2021, lorsque Alive & Thrive, l'UNICEF et l'OMS ont lancé un programme qu'ils avaient mis un an à élaborer, comprenant un cours en ligne rigoureux (avec des vidéos, des animations, des lectures et des quiz), un accompagnement par des experts du CSC et des conférences en direct par des spécialistes extérieurs. C'est ce que nous appellons le "programme d'apprentissage mixte".

"Le programme forme une masse critique de personnes au niveau national, en leur fournissant des connaissances et des idées importantes sur le CSC - mais cela ne suffira pas", a déclaré Siméon Nanama, conseiller régional en nutrition de l'UNICEF pour l'Afrique de l’Ouest et du Centre. "C'est pourquoi l’objectif visé est de développer un plan de CSC chiffré pour chaque pays, qui serait ensuite déployé afin que la majorité des agents de santé soient touchés par ces idées."

"La formation initiale dans la région n'a pas vraiment pris en compte la nutrition, et les agents de santé doivent être équipés non seulement pour fournir des services, mais aussi pour conseiller les mères", a-t-il ajouté.

Le cours a deux objectifs. Premièrement, il vise à renforcer la capacité des gestionnaires à intégrer le CSC dans les programmes de nutrition ; et deuxièmement, en utilisant l'exemple de l'initiative Stronger With Breastmilk Only, il cherche à aider les pays à développer des plans d'action de CSC chiffrés pour s'attaquer aux problèmes de l'allaitement maternel exclusif. Stronger With Breastmilk Only a été lancé en 2019 par l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la Santé et Alive & Thrive.

"L'élaboration de plans stratégiques pour le CSC est un résultat très concret qui rend le programme tout à fait unique", a déclaré Manisha Tharaney, Directrice de l'initiative régionale d’Alive & Thrive pour l'Afrique de l'Ouest.

Ces plans aideront ensuite la région à renforcer les capacités de tous les travailleurs de la santé à mesure que les idées fournies par le programme d'apprentissage mixte seront diffusées dans les pays par le biais de diverses interventions, a déclaré M. Nanama.

blp screenshot
Les apprenants s'engagent dans le nouveau programme d'apprentissage mixte via une interface en ligne, qui présente les concepts et les techniques de CSC et les aide en fin de formation à concevoir des plans stratégiques chiffrés de CSC.

En collaboration avec un concepteur d'apprentissage, Octo D, une société basée à Montréal, l'équipe de l'initiative régionale d’Alive & Thrive pour l'Afrique de l'Ouest, en collaboration avec l'UNICEF et l'OMS, a élaboré le programme de 13 semaines. La première cohorte d'apprenants terminera le programme en mars et comprend 56 participants de six pays : Bénin (12), Cameroun (8), Tchad (8), République démocratique du Congo (8), Guinée (10) et Togo (10).

"Nous avons eu un grand intérêt pour le programme et avons dû limiter le nombre de pays", a déclaré Mme Likhite. "Nous sommes ravis de vous informer qu'une deuxième cohorte commencera le cours en avril".

Le cours commence par les fondements du CSC et couvre ensuite les étapes importantes du développement d'un plan stratégique CSC : clarifier le problème, utiliser des données pour analyser la situation, déterminer les activités et les publics appropriés du CSC, formuler les messages clés, préparer un cadre logique et des indicateurs pour suivre la mise en œuvre des activités et, enfin, monter un plan d'action.

"C'était très utile et bien fait", a déclaré Tchapo, du Togo, qui a participé au programme avec une équipe du Ministère de la Santé du Togo. "Les formateurs étaient très expérimentés. L'expérience elle-même était très utile et intéressante."

Accrocher les apprenants

"Par mixte, nous entendons en fait que le programme est asynchrone - vous et votre équipe pouvez travailler sur les modules à tout moment - et synchrone - vous participez à des activités de groupe en direct, comme par exemple une vidéoconférence hebdomadaire", explique Hélène Caura, conceptrice d'apprentissage chez Octo D.

Les cours en ligne sont assez courants et l'intérêt qu'ils suscitent s'est accru, notamment pendant le COVID-19. Mais la plupart des gens ne les terminent pas s'ils sont entièrement personnalisés/individualisés, sans aucun conseil ou soutien d'un coach ou d'un enseignant.

"Garder les gens motivés est toujours un défi", déclare Mme Caura. "L'apprentissage mixte s'avère être le plus efficace - l'interaction humaine est cruciale."

Le principal défi dans la conception du cours a été d'aligner le contenu sur les tâches et les objectifs pratiques que les apprenants devraient réaliser, a-t-elle déclaré.

"Le cours lui-même est très pratique", poursuit-elle. La détermination du contenu du cours a été guidée par un exercice rigoureux de cartographie des actions. Cet exercice a permis aux concepteurs du cours d'examiner le contenu du point de vue des apprenants et de rester concentrés sur les capacités que le programme tente de leur donner.

Les apprenants accèdent au cours via une plateforme en ligne qui présente les modules de contenu sur une interface attrayante. Le site leur permet également d'échanger des idées ou de poser des questions dans un forum de discussion, de participer à des travaux de groupe et de recevoir des annonces des administrateurs du cours.

Chaque module est généralement aligné sur une semaine du calendrier. Après avoir effectué des travaux de lecture et des quiz individuellement, qui sont complétés par des clips vidéo et des animations, un apprenant travaille ensuite avec son équipe nationale sur diverses missions - par exemple, collecter des données sur une question particulière. Ensuite, ils participent tous à une vidéoconférence hebdomadaire de deux heures avec des présentations supplémentaires sur les sujets abordés dans la plate-forme ; les vidéoconférences comportent également des invités spéciaux qui développent les connaissances nouvellement acquises, et donnent l'occasion aux apprenants de poser des questions d'éclaircissement.

badge hyena
Les apprenants reçoivent des badges comme celui-ci au fur et à mesure qu’ils terminent diverses tâches du programme.

Le cours intègre des éléments de gamification (points gagnés après chaque activité terminée, badges pour différentes réalisations) afin de donner à l'apprenant un sentiment de progrès et de réussite, ainsi qu'une "saine compétition", a déclaré Mme Caura.

Renforcer les compétences en matière de CSC

L'essence du programme est le CSC. Depuis son lancement en 2019, 10 pays ont lancé le programme Stronger With Breastmilk Only, ce qui en fait une rampe de lancement idéale pour le programme d'apprentissage mixte.

"Nous avons utilisé l'initiative Stronger With Breastmilk Only comme étude de cas pour illustrer les types d'activités d'allaitement maternel exclusif qu'une équipe de nutrition pourrait mettre en œuvre", a déclaré Adam Aho, responsable de la nutrition à l'UNICEF Gabon qui a contribué à l'élaboration du cours et a co-animé le programme pour sa première cohorte d'apprenants.

"Il est très important de renforcer les compétences et les connaissances en matière de CSC", a-t-il ajouté. "Parfois, les programmes oublient l'importance de changer les normes, les habitudes et les comportements – en choisissant de se concentrer principalement sur la sensibilisation. Mais nous savons que les connaissances en elles-mêmes ne changent pas les comportements."

Un certain nombre de leçons ont aidé les apprenants à explorer ces influences et à discuter de diverses techniques pour y faire face, a-t-il ajouté.

"Nous avons discuté de petites actions réalisables", se souvient M. Tchapo. "C'était très instructif - nous n'étions pas du tout familiers avec ce concept".

Preuve de concept

Les contributions de plusieurs spécialistes qui ont fait des présentations pendant le cours ont été particulièrement utiles, a déclaré Lanfia Touré, responsable du programme de nutrition à l'UNICEF Guinée, ainsi que le soutien des coaches du programme. Les principaux inconvénients étaient les problèmes occasionnels de connectivité et le volume du matériel à lire.

"Les études de cas présentées par les experts ont été très utiles", a déclaré M. Touré. "Ces présentations nous ont permis d'apprendre de nouvelles choses et de mieux comprendre comment mettre en œuvre des interventions."

Les diverses "missions" entreprises par les équipes - "elles ont permis de développer l’esprit de travail en équipe" - et le forum de discussion sur le tableau de bord en ligne ont été tout aussi efficaces : "dans ce forum, les formateurs, les participants, tout le monde partage ses expériences et on en discute - c'était très instructif."

 Peut-être plus important encore, M. Touré a déclaré que son équipe était sur le point de soumettre un plan d'action CSC budgétisé aux directeurs du Ministère de la Santé – ce qui est l'objectif du programme.

"Nous avons déjà rédigé une première version et l'avons partagée avec notre coach", a-t-il poursuivi (les coaches du programme continuent à soutenir les équipes nationales même après la fin du programme). "Nous avons identifié toutes les activités et les avons organisées selon des axes stratégiques. Nous n'attendons plus que les contributions de notre coach."

Le programme a également ouvert des perspectives à ceux qui travaillent avec les équipes nationales.

"Les participants ont été pour moi le clou du cours", a déclaré Karen Greiner, conseillère régionale CSC de l'UNICEF. "Entendre les responsables techniques et les experts gouvernementaux de tant de pays m'a aidé à comprendre non seulement les défis, mais aussi les solutions ingénieuses qui émergent des communautés de la région. Un collègue du Togo a partagé comment les dirigeants ont résolu un obstacle culturel à l'allaitement maternel et cet exemple était vraiment inspirant."

Le programme est en train d'être peaufiné sur la base des réactions des apprenants et des notes des diverses idées et réflexions consignées dans un journal pendant la formation.

"C'est une façon très innovante de renforcer les compétences en CSC pour les programmes NMNJE - une façon très appréciée", a déclaré Mme Likhite.

Et, a ajouté M. Aho, l'expérience de la première cohorte a montré que l'intérêt pour le contenu est élevé.

"C’est une initiative unique dans la région", a-t-il déclaré. "Je suis sûr qu'elle contribuera vraiment à l'amélioration des programmes NMNJE".

Join the conversation

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
 
Newsletter