News

4ème PARTIE : Protéger la santé des bébés, de leurs mères et de nous tous : La voie à suivre

Jun 04 2021

Dans la dernière partie de cette série de quatre articles, David se tourne vers l'avenir : Que pouvons-nous faire pour parvenir à une mise en œuvre complète du Code ? Et comment pouvons-nous autrement promouvoir, protéger et soutenir l'allaitement maternel ?

Par David Clark

Il y a 40 ans, l'Assemblée mondiale de la Santé a adopté le Code. Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. Les taux de mortalité infantile étaient stupéfiants et empiraient. Il était évident que la promotion agressive des produits BMS était un facteur déterminant. Petit à petit, et malgré les efforts promotionnels continus de l'industrie des BMS, les taux d'allaitement maternel ont commencé à s'améliorer.

badge blue

Nous pouvons nous réjouir que le problème ne se soit pas aggravé. Mais nous pouvons faire mieux - beaucoup mieux - et nous devrions être encouragés par ce que nous savons aujourd'hui. L'industrie des BMS est, en réalité, fondée sur un mythe : il n'y a pas de substitut au lait maternel.

Cela dit, que devons-nous faire maintenant ?

Premièrement, nous savons que le Code fonctionne lorsqu'il est mis en œuvre de manière efficace. Permettez-moi d'être très clair sur ce que cela signifie : Il ne suffit pas qu'un pays adopte une loi. Une mise en œuvre efficace signifie qu'un pays doit également mettre en place les mécanismes de surveillance et de répression nécessaires - et ensuite, lorsque des violations sont signalées, imposer des sanctions appropriées. La surveillance et la notification doivent être permanentes et, idéalement, s'appuyer sur le protocole NetCode de l'OMS et de l'UNICEF pour établir un système de surveillance indépendant, durable et efficace, libre de toute influence commerciale.

Les gouvernements devraient publier un rapport annuel sur la situation et les mesures prises pour remédier aux violations ; ils devraient également élaborer une stratégie nationale pour protéger, promouvoir et soutenir l'allaitement maternel.

Deuxièmement, parce que nous savons que les violations du Code se produisent si souvent dans les établissements mêmes qui fournissent des soins de santé aux mères, aux nourrissons et aux femmes enceintes, les gouvernements doivent former les agents de santé pour qu'ils comprennent le Code et leurs obligations en vertu de celui-ci, reconnaissent les violations et les signalent aux autorités compétentes. Une étude récente menée à Abidjan, en Côte d'Ivoire, a révélé que seuls 8% des agents de santé dans les établissements de santé connaissaient le Code ! Et dans ces mêmes établissements, près de la moitié des nouvelles mères interrogées ont déclaré qu'on leur avait conseillé de donner du lait maternisé à leurs enfants. C'est tout simplement tragique, et le spectacle d'une mère serrant son enfant malade et mal nourri dans ses bras et pleurant en vous disant qu'on lui a conseillé de donner du lait maternisé à son bébé à l'hôpital est déchirant.

De même, nous devons continuer à former les défenseurs du Code. Une ligne directe peut être tracée, par exemple, entre la formation des défenseurs, des décideurs et des avocats lors des ateliers IBFAN-ICDC et la rédaction de lois dans les pays pour mettre en œuvre le Code. Les ateliers ont aidé les défenseurs à comprendre comment fonctionne le marketing et comment des lois bien rédigées peuvent empêcher l'appât du gain d'une entreprise de prendre le pas sur notre intérêt fondamental et collectif pour la survie, la croissance et le développement des nourrissons et des jeunes enfants.

crc graphic
Les violations du Code constituent des violations des droits de l'homme - notamment des droits consacrés par la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE). Adoptée par les Nations unies en 1989, la CDE est le traité sur les droits de l'homme le plus largement et le plus rapidement ratifié dans l'histoire des Nations unies.

Troisièmement, les défenseurs doivent présenter les violations du Code comme des violations des droits de l'homme, qu'elles sont très certainement. Le plaidoyer politique est essentiel pour changer les lois - et en tant que tel, les défenseurs doivent s'appuyer sur les arguments les plus clairs et les plus convaincants. L'allaitement maternel est une composante majeure du droit de chaque enfant au meilleur état de santé possible, tel qu'exprimé dans la Convention relative aux droits de l'enfant. La promotion de tout produit qui décourage l'allaitement maternel est une violation du droit de la mère à faire un choix éclairé sur l'alimentation de son enfant, ainsi que du droit de l'enfant à la santé.

C'est peut-être un ancien directeur adjoint de l'UNICEF, Stephen Lewis, qui l'a le mieux exprimé lorsqu'il s'est adressé à une réunion à Genève il y a plus de 20 ans et a déclaré que : "Ceux qui font des affirmations sur les préparations pour nourrissons qui sapent intentionnellement la confiance des femmes en l'allaitement maternel ne doivent pas être considérés comme des entrepreneurs intelligents faisant simplement leur travail, mais comme des violeurs des droits de l'homme de la pire espèce." Ces mots me sont restés à l’esprit et m'ont inspiré au fil des années.

"Ceux qui font des affirmations sur les préparations pour nourrissons qui sapent intentionnellement la confiance des femmes en l'allaitement ne doivent pas être considérés comme des entrepreneurs intelligents ne faisant que leur travail, mais comme des violeurs des droits de l'homme de la pire espèce."

Quatrièmement, chacun d'entre nous doit agir, comme je l'ai décrit dans la troisième partie, pour protéger, promouvoir et soutenir l'allaitement maternel. Grâce à 40 ans de recherche (beaucoup plus d'années en fait), nous savons que le lait maternel et l'allaitement sont la clé d'une bonne nutrition et de la vie. Près d'un million de nourrissons et de mères meurent chaque année en raison d'un allaitement inadéquat et le monde perd également un milliard de dollars par jour. Chacun d'entre nous a un intérêt dans ce combat et si nous agissons tous, nous pouvons réussir à mettre en œuvre le Code et à éliminer la commercialisation inappropriée et nuisible des produits BMS.

Cinquièmement, nous devons cesser de penser que nous pouvons travailler ensemble avec l'industrie des BMS pour améliorer les résultats de l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants. Le temps est venu de reconnaître une fois pour toutes que nous avons des objectifs et des intérêts complètement opposés. En tant que défenseurs de la santé publique, notre intérêt premier est effectivement d'améliorer les résultats de santé et de nutrition, et les preuves montrent que nous ne pouvons atteindre cet objectif qu'en augmentant les taux d'allaitement. L'intérêt premier de l'industrie des BMS, en revanche, est de mener une activité rentable et durable au profit de ses actionnaires. Pour ce faire, elle doit vendre davantage de BMS, ce qui signifie qu'elle doit persuader davantage de mères d'abandonner l'allaitement maternel et d'acheter ses produits.

La stratégie mondiale pour l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants, approuvée par l'Assemblée mondiale de la Santé en 2002, a reconnu cet état de fait et a spécifiquement limité le rôle de l'industrie dans le contexte de la nutrition infantile à deux choses : elle doit s'assurer que ses produits répondent aux normes applicables du Codex Alimentarius et se conformer au Code. Nous devrions concentrer nos efforts et nos ressources pour nous assurer qu'elle le fait.David Clark in Bangkok

Enfin, nous devons redoubler d'efforts pour mettre en œuvre, contrôler et faire respecter le Code. C'est l'une des stratégies efficaces pour lutter contre la malnutrition et la mortalité infantile et maternelle liées à un allaitement inadéquat - et c'est une stratégie préventive. Devrions-nous vraiment continuer à dépenser des milliards pour remédier aux conséquences d'un allaitement inadéquat - la myriade de problèmes de santé, de la diarrhée chez les nourrissons à l'obésité qui se développe plus tard jusqu'au diabète - alors qu'un moyen de réduire les risques de ces problèmes est si clair et évident ? 

La valeur du lait maternel est indiscutable. Même l'industrie n'essaie pas d'échapper à cette simple vérité de base - elle incorpore la ligne "Breast is best" dans son marketing. Mais elle ne va pas plus loin - après avoir dit cela, ses publicités changent rapidement de sujet. "Le lait maternel est ce qu'il y a de mieux, mais..." - elles se tournent vers des appels à tout autre chose que ce qui est le mieux pour la santé du bébé ou de la mère, ou même de la société ou de la planète. Ces tactiques de marketing sont incroyablement puissantes.

Les données, cependant, ne mentent pas. Quel que soit l'angle sous lequel on considère le lait maternel - santé physiologique, santé mentale, santé économique, droits de l'homme, etc. - le lait maternel est uniquement bénéfique. La recherche est aussi claire que convaincante.

Le Code a protégé des millions de mères et de bébés contre l'exploitation et la promotion agressive des BMS, même si des efforts supplémentaires sont nécessaires pour renforcer cette protection, notamment dans les pays qui ne disposent pas de mesures nationales adéquates. En quittant l'UNICEF, j'ai reçu un certificat d'appréciation pour avoir "fait du monde un endroit plus sûr et plus juste" pour plus de 80 millions de bébés entre 1995 et 2020. Bien sûr, ma contribution à cet effort n'était qu'une petite partie des efforts globaux de collègues et de partenaires dévoués et courageux du monde entier.

J'espère que cette série nous aidera à redoubler d'efforts pour mettre en œuvre et faire respecter le Code. Nous sommes à un moment important de son histoire. Nous comprenons mieux que jamais que l'allaitement maternel est vital pour la santé des mères, des bébés et des sociétés.

Je suis très heureux que l'UNICEF ait recruté une avocate de santé publique incroyablement talentueuse, Kathy Shats, pour poursuivre l'important travail de protection des parents, des soignants et des enfants contre les effets néfastes du marketing des aliments et des BMS. Je lui souhaite le meilleur et j'espère qu'elle aimera affronter ce défi autant que moi je l'ai aimé au fil des années.

Retour à la page d'accueil du Code.

 

Join the conversation

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
 
Newsletter